Crise et réforme du monde arabe

Alors que le peuple irakien vote le 15 octobre sur un projet de constitution très contesté, le débat se poursuit dans le monde arabe sur les voies à emprunter pour sortir la région de la crise, de la misère et de l’autoritarisme. Si un large consensus existe pour s’opposer aux réformes imposées par l’étranger, de plus en plus de voix appellent à sortir du status quo et à avancer sur le chemin de la démocratie.

Partager